Pour vous laissez le temps de chercher la réponse 

la prochaine énigme sera Mercredi 20 mai

 Ce jeu est sous ma responsabilité et n'engage en aucun cas celui de la Maison Forte

André Bourdet

Voici l'énigme N°16

 

IMG-3935

 

 

Quel est ce bâtiment?

 

 

 

répondre à :

andrebourdet@gmail.com

 

 

 

 

 

 

ENIGME N°15

15 personnes ont répondu à la 15 ème énigme 8 bonnes réponses

 

IMG-3923

IMG-3927

IMG-3929

 

 

Il s'agit bien du moulin de Saint Jacques près de Kerfrédéric, sur le route du Roaliguen, à droite un peu avant d’arriver au Net, nettoyé par les services de la mairie depuis peu.la photo est récente ( semaine dernière) mais prise de derrière

Le moulin de Saint-Jacques était la propriété de la maman de monsieur Jean Poissonnet, sous la demande de la Maison Forte, il a été acheté par la municipalité en vue de le protéger il y a quelques années.

Extrait bulletin N°20 de la Maison Forte

  • LES MOULINS DE SAINT-JACQUES ET DU TREST

 

            Le vieux moulin (photo ancienne), aujourd’hui disparu sous le lierre, sur le chemin de Brouel au Net, ne s’appelle pas plus moulin de Brouel que de Kerfrédéric mais tout simplement moulin de Saint-Jacques[1]et porte bien son nom car il est situé au beau milieu de la frairie. Il a été construit au XVIe pour remplacer le moulin de Sarzeau[2] dont la position, près du bourg, n’était pas idéale pour la circulation des charrettes. À partir de cette date, les charrois du Duer et de Saint-Colombier passaient par le clos de la Justice, Kerblay et le Vieux Chemin pour se rendre au moulin.

            Lorsque le moulin de Saint-Jacques fut construit, le moulin seigneurial du Trest était toujours en activité à l’Est du chemin et l’on parlait, au XVIIe, du chemin de Sarzeau aux moulins. Le vieux moulin à vent du Trest datait au moins du XIIIe et, bien qu’il soit signalé sur le Cadastre de 1830 et que La Maison Forte ait l’autorisation des propriétaires (famille Le Tutour) de le rechercher, nous n’avons pas trouvé aujourd’hui la moindre pierre. Il faut dire qu’en cet endroit la roche est souvent apparente. Il est possible que toutes les pierres aient été retirées pour un réemploi.

            Mais la vraie trouvaille du jour aurait dû être le moulin à eau du Trest dont nous n’avons pas la position exacte sur le vieux Cadastre, si ce n’est une route qui barre une parcelle nommée Étang, à l’Est du Petit Net. La population locale nous assurait n’avoir rien vu dans les souvenirs remontant au milieu du XIXe.Comme le moulin fut détruit avant la Révolution, il n’était pas possible de s’appuyer sur une tradition orale. La seule découverte palpable fut l’entrée d’une conduite avec des pierres anciennes au Nord de l’embranchement du Petit Net ; c’est bien faible. Notons qu’il ne s’agissait pas de prouver l’existence du moulin (il est dans les actes) mais d’en trouver des vestiges. Il est probable que ceux-ci  sont aujourd’hui sous la route.



[1] Moulin figurant dans notre inventaire du Bulletin n° 17, à la différence du moulin à eau du Trest et du moulin à vent de Kerignard que nous avions omis.

[2] Idem note n° 3.